Lifting frontal en Tunisie : correction des rides du front et des sourcils tombants

En quoi consiste le lifting du front ?

Il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique qui traite les rides du front et corrige le relâchement la peau dans la partie supérieure du visage. Ce type de lifting permet également de repositionner les sourcils tombants et de rajeunir les paupières supérieures. En outre, les rides du lion sont une indication fréquente pour le lifting frontal. Ces rides d’expression, enclavées verticalement entre les deux sourcils, alourdissent le regard et donnent au visage un air grave et renfrogné.

Le lifting frontal est similaire au mini-lifting du visage qui est localisé et pratiqué en particulier sur la région frontale.

Prix lifting frontal Tunisie

Comme pour toute chirurgie de lifting visage Tunisie, le lifting du front est effectué à un prix particulièrement attractif en Tunisie. Ce tarif avantageux n’est pas synonyme de mauvais traitement, mais s’explique par le niveau de vie peu élevé dans ce pays. Une fois sur place, vous serez confié à une équipe médicale talentueuse, expérimentée et parfaitement à l’écoute du patient. De même, la clinique et l’établissement hôtelier où vous séjournerez répondent aux normes de sûreté et de confort les plus strictes. Demandez votre devis gratuit en ligne pour en savoir plus sur le prix du lifting frontal dans notre clinique de chirurgie esthétique du visage.

 

Intervention

Prix Séjour
Lifting frontal 2100 €

5 nuits et 6 jours

Avant l’opération

Avant d’effectuer le lifting du visage, le médecin doit évaluer votre état de santé. Dans cette optique, il vous demandera un bilan médical, voire des examens complémentaires s’il suspecte une anomalie quelconque.

La consultation est primordiale pour déterminer l’étendue du relâchement cutané et la nature de la correction à apporter. Une rencontre avec l’anesthésiste est également programmée 48 heures avant l’intervention de chirurgie esthétique en Tunisie. En prévision de l’opération, le chirurgien vous demandera de :

  • Arrêter de fumer au moins 6 semaines avant l’intervention
  • Eviter de consommer des boissons alcoolisées à partir de la 3ème semaine précédant l’intervention
  • Arrêter de prendre les médicaments anti-coagulants, anti-inflammatoires ou contenant de l’aspirine
  • Être à jeun le jour de l’opération (ne rien boire ou manger pendant les 8 heures qui précèdent l’intervention)
  • Se laver les cheveux avec un shampoing antiseptique la veille de l’intervention

Comment se déroule le lifting du front ?

Le lifting du front se déroule habituellement sous anesthésie générale, même si une anesthésie locale avec sédation intraveineuse est possible. Elle dure entre 45 minutes et 1h30 et nécessite deux à trois jours d’hospitalisation. La remise en tension de la peau du front est effectuée selon deux techniques opératoires : la technique endoscopique et la technique ouverte. Le choix du procédé chirurgical dépend des mensurations du front et de l’importance des corrections à apporter.

La technique ouverte

Le chirurgien effectue une incision dans le cuir chevelu, qui s’étend d’une oreille à l’autre. La peau du front est partiellement décollée afin d’exposer les tissus musculaires. Le praticien procède alors à un affaiblissement des muscles dont la contraction provoque les rides. Il effectue ensuite un repositionnement des sourcils (la queue des sourcils est remontée au-dessus du rebord osseux de l’orbite). Pour finir, il enlève l’excédent cutané, redrape la peau et suture la plaie.

La technique endoscopique

Il s’agit d’une nouvelle approche qui exploite les bénéfices de l’endoscopie pour la chirurgie esthétique du visage. Ce type de lifting est moins invasif que la technique ouverte et permet une correction chirurgicale mieux ciblée. Le praticien effectue 3 à 5 incisions courtes (1cm environ) qu’il dissimule au sommet de la tête et derrière les oreilles. Il introduit le dispositif endoscopique (petite caméra reliée à un fil) qui lui permet de visualiser sur un écran les tissus à remodeler. Contrairement au lifting frontal classique, le lifting endoscopique n’est pas efficace lorsqu’il y a un excès de peau à retirer.

Suites opératoires de la plastie du front

Les suites du lifting frontal sont essentiellement marquées par :

  • Un œdème et des ecchymoses sur le front, les tempes et les paupières supérieures. Résorption au bout de 7 à 21 jours.
  • Des douleurs légères avec une sensation de tension au niveau du front
  • Des fils de suture qui seront retirés après 7 jours
  • Reprise de l’activité professionnelle après 5 à 15 jours, reprise du sport après 6 semaines

Le médecin vous recommandera d’appliquer des compresses froides pour diminuer le gonflement post-opératoire. Tout effort physique doit être évité pendant 2 semaines suivant l’intervention. En outre, il est possible de se maquiller le visage après 10 jours environ. Si vous envisagez de vous teindre les cheveux, vous devrez attendre au moins 6 semaines.

Résultat du lifting frontal

Le patient peut constater une amélioration au bout de quelques semaines, mais le résultat définitif est visible à partir du 6ème mois. Les sillons du front et les rides de la patte d’oie sont nettement atténués. De même, la peau du front est remise en tension et les sourcils remontés. En somme, ce lifting aboutit à un rajeunissement et un déplissement de la partie supérieure du visage. Pour maintenir le plus longtemps possible les bénéfices esthétiques de l’intervention, on vous recommandera d’adopter un mode de vie sain et d’éviter les expositions non protégées au soleil.

Risques et complications possibles

Outre les risques inhérents à toute interventions chirurgicale (infection, phlébite, mauvaise cicatrisation…), le lifting frontal peut donner lieu à certaines complications :

  • Formation d’un hématome nécessitant un drainage chirurgical
  • Altération de la sensibilité du front
  • Surélévation de la lisière des cheveux
  • Engourdissement et démangeaisons récurrentes au niveau de la zone opérée
  • Perte de cheveux temporaire dans la zone entourant les incisions
  • La mobilité d’un ou des deux sourcils peut être affectée, mais ce syndrome est souvent passager (il disparaît au bout de 2 semaines maximum)