Cicatrices après chirurgie : la vape présente-t-elle un risque ?

Cicatrices après chirurgie : la vape présente-t-elle un risque ?

Aujourd’hui, il est prouvé que le tabagisme provoque une contraction et une lésion des vaisseaux sanguins de la peau, ce qui diminue la perfusion et l’apport en oxygène nécessaires à la cicatrisation. Le tabagisme est ainsi associé à des risques plus élevés d’infection et de problèmes de cicatrisation des plaies. Par exemple, les fumeurs ont six fois plus de risques d’avoir des problèmes liés à la cicatrisation après un lifting. Par conséquent, cigarette et chirurgie ne font pas bon ménage. Mais qu’en est-il de la cigarette électronique ?

Bien qu’au début, on a espéré que le vapotage aurait moins d’effets néfastes que la cigarette traditionnelle, il s’est avéré qu’à mesure que l’usage de la vape se généralise, on en apprend davantage sur les conséquences néfastes qui y sont associées.

Les experts tentent aujourd’hui de déterminer la chimie et les mécanismes à l’origine des cas de décès et des maladies pulmonaires qui touchent de plus en plus d’utilisateurs de la vape.

En effet, la nicotine, issue du tabac, est le principal ingrédient addictif dans les cartouches de vapotage. Des études antérieures ont montré que les cigarettes électroniques nicotinisées provoquent des lésions cellulaires et des inflammations. De plus, un article récent de la faculté de médecine de l’Université de Pennsylvanie, intitulé : Effets aigus de l’inhalation d’aérosols de cigarettes électroniques sur la fonction vasculaire détectés à l’IRM quantitative, a exploré les effets de l’aérosol sur la fonction endothéliale, et les résultats sont effrayants.

Aussi, quand il s’agit de vapoter, moins cher n’est pas meilleur. Ceci s’applique aux vapes bon marché dont les batteries explosent, et à certaines cartouches contenant des pesticides toxiques. L’huile de THC contrefaite est particulièrement toxique, car il a été démontré qu’elle libère du cyanure d’hydrogène mortel.

Ces résultats suggèrent que la vape ne constitue pas une alternative sûre aux cigarettes traditionnelles et qu’elle affecte également négativement la cicatrisation des plaies cutanées.

Des études complémentaires sont nécessaires pour traiter les effets potentiellement néfastes de la vape à long terme sur la santé vasculaire. Malheureusement, les effets à long terme sont longs à découvrir. Il a fallu des décennies pour démontrer le nombre considérable d’effets néfastes du tabac, et malgré cela, il reste encore beaucoup de travail à faire.